Bio_CV

Sylvie Chenard
Salaberry-de-Valleyfield, Québec, Canada (1957)

Sylvie Chenard est artiste multidisciplinaire depuis près de quarante ans, et particulièrement guitariste, violoniste, chanteuse, écrivaine et poète, et artiste médiatique. Entre 1989 et 2024, elle réalise « Les Projets de la baleine de Sylvie Chenard  »,  des  recherches et créations multimédias, musicales et poétiques, hybrides et engagées socialement, et des rencontres musicales de musique improvisée et expérimentale.

Musique

Elle a réalisé plusieurs CD, créés en solo et en collaboration, dont « Les projets de la baleine (solo) », « Hybride », à propos de la déclaration des droits humains, « Manifeste pour contrer la violence faite aux femmes ».  Elle a publié chez Ambiances magnétiques : « Océan pour la suite » (avec Maryse Poulin, Alexandre St-Onge et Martin Tétreault), dont le texte « Océan » publié dans la pochette, et « Océan à vendre / for sale » (avec Jon Asencio), qui déjoue les fables urbaines d’une petite science-fiction du réel totalitaire.  Elle a publié sept projets de la baleine solos sur  BandCamp.com. À partir de 2024, ses albums solos musicaux (2014-2024) sont distribués sur les plateformes dans le monde par Amplitude distribution.

Elle a diffusé plusieurs  autres projets sonores et musicaux sur le site des Projets de la baleine.

Au cours des ans, elle a  de plus collaboré à plusieurs projets musicaux et sonores d’autres artistes, conteurs et poètes. En 2014, elle a participé au projet de Rémi Leclerc « Allochtone » avec Alexandre Dubuc et Cathy Heyden,  publié chez Tour de Bras. En 2021, elle collabore au projet, Tout le monde au poste de Tour de bras et y publie l’album sonore « Siècle seuil », avec la collaboration de l’artiste visuelle, Annie St-Jean, pour la carte postale artistique.

Liste audio 1998-2018

Poésie – Roman – littérature

En 1994, elle a publié aux Éditions Triptyque « Chansons et chroniques de la baleine ».

Depuis lors, elle a réalisé plusieurs manuscrits diffusés provisoirement sur le Web.  Une anthologie des six ouvrages poétiques écrits entre 1998 et 2015 est publiée en 2017 en autoédition. Le livre « Écrits de la baleine » a été réalisé en version imprimée (en vente site Bouquinbec) et en version numérique. En 2018, elle est lauréate ex aequo du Prix Le passeur de la Fédération québécoise du loisir littéraire pour le recueil Écrits de la baleine 1998-2015. En 2022, elle publie deux romans au format numérique, « Les enfants d’Opéra stase » et « La danse et l’arbre ». En 2023, elle publie deux livres, un roman et un recueil poésie et multimédia : « L’hiver danse le corps hommage », roman de fiction d’anticipation publié au format ePub, et le livre « Les lieux du texte », texte poétique illustré aux formats ePub (avec vidéo) et imprimé. 

Les cinq publications numériques sont distribuées par DeMarque dans le monde en vente sur les sites suivants : pour achat en tant qu’affiliée sur le site Les libraires), les libraires indépendants. Plusieurs livres sont disponibles pour le prêt en bibliothèque notamment sur les sites : du Réseau Biblio Côte-Nord, des bibliothèques de Saguenay, de Salaberry-de-Valleyfield et de la BANQ.

Finalement,  elle a présenté plusieurs spectacles de poésie et de musique improvisée et participé à des concours et à plusieurs activités du monde littéraire (articles, chroniques, récits, nouvelles, poésies).  Quelques projets de poésie et de musique ont été diffusés sur CD et sur le Web et plusieurs sur le site http://www.lesprojetsdelabaleine.net.

Manuscrits / Poésie

Multimédia

À partir de 1998, elle développe le site des « Projets de la baleine » : (http://www.lesprojetsdelabaleine.net/).

Depuis 2003, elle réalise des projets d’improvisation multimédia interactif et féministe, ce qui lui permet de revisiter et d’actualiser constamment, simultanément une mise en scène et en espace de ses travaux audios et visuels avec sa guitare électrique, sa voix, ses électroniques, ses instruments numériques, ses photos, ses illustrations, ses vidéos et sa poésie.

En 2004, elle a réalisé une résidence d’artiste au Studio XX « DIY : Brouillage Cyprine », et des spectacles au Salon des Femmes branchées et à l’Agora de L’UQAM pour le 8 mars, journée internationale des femmes   (http://www.lesprojetsdelabaleine.net/Cyprine.htm).

Elle a de plus terminé un projet d’étude et de recherche, le ludiciel « Culture et féminisme : pour changer le monde » et le texte d’accompagnement (http://www.lesprojetsdelabaleine.net/Culture.htm). Depuis 2004, elle est diplômée de l’UQAM, à la Maîtrise en communication, concentration multimédia interactif.

Au cours des ans, elle a réalisé une série de projets multimédias développés à partir d’animation d’illustrations et photographies notamment.

Liste de multimédias 1998-2018

Plus particulièrement depuis 2017, elle a réalisé une vingtaine de projets d’art littéraire, vidéopoème et de vidéo d’art qui présente expérimentation, animation, musique, poésie, issues de travaux de recherche et création, d’interactions et d’aspects orbiculaires, cinétiques et aléatoires.

Le projet d’installation immersive «Trame érosion» s’élabore à partir des recherches et explorations des dernières années autour du thème de la transformation et du vivant.

Plusieurs vidéos sont diffusées sur le site Les projets de la baleine. Quelques vidéos sont distribuées par le Groupe Intervention Vidéo. Plusieurs vidéos sont diffusées également sur YouTube et Vimeo.

Elle a collaboré au projet de site Web d’artistes dont Diane T. Tremblay, en 2014 a réalisé la musique de son film «Peuplement, Acte 1,  Dessin animé» et en 2016 participe au projet commun «Les vraies histoires».

Le projet de Cartes-photos, La maison du fleuve – Portneuf-sur-Mer – 2021, a été sélectionné dans le cadre de l’appel du Réseau BIBLIO de la Côte-Nord, en partenariat avec l’Unité régionale Loisir et Sport Côte-Nord (URSLSCN) et Culture Côte-Nord, pour être inclus dans des « BIBLIboîtes culturelles ». Elle collabore à la capsule vidéo Art visuel.

Exposition – Spectacle – rencontre

À plusieurs occasions de diffusion d’un projet de la baleine, elle a présenté des spectacles.

À partir de 2006, elle présente, en collaboration, « Jazzamérique », des brouillages et des passions pour l’humanité et la planète, une série de spectacles de musique improvisée, avec poésie, et avec projection multimédias. Deux spectacles multimédias des projets de la baleine et «Jazzamérique» ont été présenté dans le cadre des Forums sociaux québécois de 2007 et 2009, inspirés par la Charte mondiale des femmes pour l’humanité et aux  Maisons de la culture Ahuntsic Cartierville et Plateau Mont-Royal.

Fin 2011 et en 2012, elle anime les « Rendez-vous de la baleine », une série de spectacles avec des collaboratrices et collaborateurs variés, de musique improvisée et expérimentale et de poésie, dont les extraits du texte « Les Nouvelles de la nuit / la Nuit du pays » dont elle est également l’auteure. (http://www.lesprojetsdelabaleine.net/Nuit.html ). Rémi Leclerc a été impliqué à la direction artistique de plusieurs rendez-vous.  Des spectacles ont eu lieu à l’Escalier et au Cagibi à Montréal, au Petit Chicago à Hull avec Alexandre Dubuc et Rémi Leclerc, en plus de Rachel Therrien, Andrée Préfontaine, Cathy Heyden et d’autres musiciens.  Un spectacle a eu lieu à l’Auberge de jeunesse de Tadoussac avec Liette Remon et à la Casa del Popolo avec Philippe Lauzier, Alexandre St-Onge et Maryse Poulin, à l’occasion duquel elle présentait le manuscrit « Les nouvelles de la nuit ».

En 2021, elle présente des performances vidéos diffusées sur le Web.

En 2022, elle présente un projet multidisciplinaire au Happening des Arts de Tadoussac, un projet participatif et la vidéo « Dessine-moi un happening!». Elle présente en spectacle au Festival des musiques de création au Saguenay Lac-Saint-Jean, le projet de la baleine guitare solo,« Les lieux des commencements », le 23 octobre, à la Chapelle Saint-Cyriac.

En 2023, elle présente l’exposition, « Trame érosion », une série de reproductions d’images numériques et une vidéo, qui évoque des célébrations du vivant et de la transformation en résonance avec les préoccupations sociales et écologiques actuelles. L’exposition se tient à la Salle Armand-Topping, à Forestville, du lundi au jeudi, 12 au 15 juin, avec présence, performance sonore, musicale et lecture d’extraits du roman, La danse et l’arbre.

Spectacles

Appuis

Les Projets de la baleine de Sylvie Chenard ont été appuyés par plusieurs milieux culturels, certains ont eu un rayonnement international.  La consultation du site les Projets de la baleine et ses réseaux sociaux est internationale et régulière.

En 1993, elle a obtenu une bourse du ministère des Affaires culturelles du Québec, programme Soutien à la pratique artistique, pour la réalisation d’un projet interdisciplinaire intitulé Opéra Stase. (Voir CD Projet de la baleine (solo)). Également, en 1999 elle a bénéficié d’une bourse de l’Institut canadien de recherche sur les femmes, pour la réalisation d’un manifeste créatif et éducatif pour contrer la violence faite aux femmes. (Voir CD Manifeste pour contrer la violence faite aux femmes).

Récemment, elle a obtenu un soutien financier dans le cadre du programme de perfectionnement individuel de Culture Côte-Nord, une formation-atelier sur l’installation vidéo offerte par le GIV, Manon Labrecque, formatrice. Elle a reçu des appuis du Réseau BIBLIO de la Côte-Nord, Compétence Culture, Tour de bras, de la Fédération québécoise du loisir littéraire notamment, du Festival des musiques de création du Saguenay Lac-Saint-Jean.

En 2023, elle a pu suivre les ateliers d’écriture numérique Électrolitt offerts par Rhizome en collaboration avec les Éditions Alto : Écriture en réalité augmentée et en réalité virtuelle, animé par Benoit Duinat; Écriture de récits cartographiques numériques, animé par Yannick Guéguen; Écriture(s) : robots textuels, conversationnels et intelligence artificielle, donné par Nadia Seraiocco; et finalement Écriture de récits multilinéaires et interactifs avec Twine, donné par Gabriel Gaudette.

Médias

 «Trame érosion : une première exposition à Forestville pour Sylvie Chenard.», Renaud Cyr, Journal Haute-Côte-Nord, 12 juin 2023

Émission, La croche oreille, dont un extrait à propos de Sylvie Chenard et la guitare, présentée sur les ondes de CKRL 89,1 le dimanche 8 janvier 2023, à 21h, réalisée par Gaëtan Gosselin, disponible en baladodiffusion.

« Festival des musiques de création : entendre la guitare autrement », Marc-Antoine Côté, Le Quotidien, 15 octobre 2022

BIBLIboîte culturelle : TOME 3 Arts visuels, vidéo présentée par le Réseau BIBLIO de la Côte-Nord, septembre 2022 : livres et processus créatif de Sylvie Chenard.

Émission La croche oreille, à propos des projets musicaux et sonores de Sylvie Chenard, présentée sur les ondes de CKRL 89,1 le dimanche 5 juin 2022, à 21h, réalisée par Gaëtan Gosselin, disponible en baladodiffusion.

BIBLIboîte culturelle : TOME 3 Arts visuels, vidéo présentée par le Réseau BIBLIO de la Côte-Nord, mars 2022 : univers créatif de Sylvie Chenard, photographie numérique, vidéo d’art, animation interactivité et multimédia.

« Heureux mariage entre albums musicaux et arts visuels », Journal le soir, 14 mars 2021

Émission La croche oreille, à propos des projets musicaux et sonores de Sylvie Chenard, présentée sur les ondes de CKRL 89,1 le dimanche 20 janvier 2019, à 21 h,  réalisée par Gaëtan Gosselin, disponible en baladodiffusion.

«C’est l’histoire de l’Amérique qui nous est racontée, l’histoire de son évolution, mais surtout de son empreinte immatérielle sur les humains qui l’habitent. C’est un message d’espoir et de courage aussi, l’appel d’un «devenir plus grand que soi».» (Sara Lazzaroni, lectrice de la présélection 2017, Concours littéraire Prix de la nouvelle Radio-Canada 2017, pour le texte « L’Amérique consentie » a été sélectionné et en lice parmi les 20 textes finalistes)

« La richesse de la métaphore, la cohérence dans le déroulement des textes, le style poétique moderne. Les réflexions sont profondes et l’émotion présente. Bravo ! » (Jury du Prix Le Passeur 2018 de la Fédération québécoise du loisir littéraire, pour la publication en 2017 en autoédition du livre Écrits de la baleine, 1998-2015)

« Ce texte est nécessaire pour ce livre, par sa voix féminine forte. De plus, il s’agit d’un poème accessible pour plusieurs types de lecteurs dans sa syntaxe et dans les images qu’il présente. Bravo! » (Jury de sélection pour le beau-livre de la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka, pour le texte « Son Nord apprivoisé »)

« Feminist, pacifist and anti-capitalist, Sylvie Chenard weaves her social activism into her music. This guitarist from Montreal is well hidden into the city’s underground, but her albums are well worth seeking out. She pairs electric guitar playing derived as much from Robert Fripp than Derek Bailey to her haunting wordless vocals » (Allmusic guide, François Couture)

« Au-delà de ces thématiques, l’auditeur découvre surtout une musicienne   défricheuse, dont le jeu de guitare fait, parfois mais inévitablement, penser à Fred Frith -pour les parties les plus expérimentales -ou à Eugene Chadbourne. »(Revue et corrigée, Pierre Durr)

« Sylvie Chenard, guitariste électrique et compositrice, est une artiste engagée qui présente ici un disque fort intéressant. Musique instrumentale inspirée de subtiles sonorités marines. Cet enregistrement constitue une expérience d’écoute hors du commun. En effet, l’univers sonore présenté est original et touchant et semble tout droit sorti de quelque rêve surréaliste. » (Paroles et musique, Gabriel Bélanger)

« A few of these pieces have charming melodies which just drift be, occasionally adding a bit of delicate, spacy vocal sounds. Sylvie does a consistently splendid job of using her guitars to set moods and evoke images…» (DownTown Music Gallery)