Album Les lieux publics

Album Les lieux publics
Album de musique numérique, Les lieux publics 2024

L’album numérique, Les lieux publics, est diffusé sur les plateformes en ligne le 24 avril 2024.

Sylvie Chenard s’est prêtée au jeu de rythmer des lieux qui nous rattachent à notre collectivité, à notre humanité pour célébrer nos avancées utopiques éducatives ou pour combattre nos plus grandes défaites à la faveur des déséquilibres planétaires.

L’album comprend dix pièces instrumentales en solo, à la guitare, aux électroniques, au synthétiseur, à l’échantillonnage et à la voix. Le tout orchestré par des programmations aléatoires et des improvisations.

Cet album s’inscrit dans une suite débutée en 2014, qui explore l’alternative et les lieux en solo et qui comporte une dizaine d’albums musicaux numériques autoédités, également tous diffusés sur les plateformes numériques en ligne.

Pour la plupart, ils sont composés dans l’environnement exceptionnel de la Côte-Nord du Québec à l’écoute de la nature et des états méditatifs qu’elle insuffle.

État des lieux (2014) – Les lieux du corps (2015) – Les lieux du monde (2016) – Les lieux de la danse (2017) – Lieux d’Amériques (2018) – Les lieux de la transe (2019) – Les lieux de la mouvance (2020) – Les lieux du temps (2021) – Les lieux des commencements (2022) – Les lieux apocryphes (2023) – Les lieux publics (2024)

Nouvel album musical numérique : Les lieux apocryphes

C’est la fête des défis de création relevés ! Sylvie Chenard partage sa nouvelle sortie avec le grand plaisir d’offrir cette goutte d’eau dans l’océan de la musique.


Elle publie sur Bandcamp ce manifeste ludique, festif. Sur toile de fond : la tourmente politique et sociale des enjeux de justice, les yeux de la mort, la mémoire embrasée, les communications totalitaires, les veilles persistantes à la rencontre de peu d’humanité, la présence des transformations autrement, l’horizon des respects des guérisons des réparations, le fleuve, la forêt.


alternative experimental ambiant guitariste improvisation jazz new music Portneuf Sur Mer

La guitariste Sylvie Chenard en spectacle

Festival des musiques de création du Saguenay Lac-Saint-Jean
En spectacle au Festival des musiques de création du Saguenay Lac-Saint-Jean à Jonquière pour la première fois – 23 octobre 2022, 12h – Chapelle Saint-Cyriac.

Cette année, Sylvie Chenard a l’honneur de présenter pour la première fois un spectacle solo au Festival des musiques de création du Saguenay Lac-Saint-Jean. Ce festival favorise la prise de risques. Pour sa part, il lui donne l’occasion de relever plusieurs défis.

La guitare s’invite à cette édition d’octobre 2022 avec plusieurs guitaristes. Elle y est invitée en tant que guitariste et pour souligner sa persistance et son éclectisme, selon le Directeur artistique, André Duchesne. Le Festival lui offre la possibilité de célébrer par la même occasion ses quarante ans de création guitaristique et de passion musicale. Aussi, pour l’occasion elle a apprivoisé la guitare électroacoustique, avec synthétiseur et électronique, alliant des sonorités jazz, bruitistes, en superposant les sons de guitare synthétisés et les sons de guitare acoustiques et des boucles sonores modifiées par programmations aléatoires numériques.

Également, elle a préparé un nouveau répertoire inspiré de son expérience de travail pendant onze années à Jonquière dans les années 1980 dans les milieux culturels et féministes où elle a appris l’écriture journalistique, le travail en équipe, la critique sociale et politique, en plus de travaux d’appui aux différentes équipes. Parallèlement, initiée par le guitariste Claude Fradette, elle a aussi exploré et expérimenté la guitare et la musique. Elle abandonnera ses études en arts visuels et reprendra plus tard des études cinématographiques à l’UQAC.

Lors du spectacle, on pourra la suivre dans un parcours musical partant des années 1980, à Jonquière, en passant par Focus (Revue socioculturelle), Résistances (Revue culturelle), puis Rue de la Fabrique (sa rue), Choc (Radio communautaire), et la Chambarde (Productions culturelles féministes, recherche et livre sur l’Histoire du mouvement des femmes au Saguenay Lac-Saint-Jean). Elle présente donc le projet de la baleine, Les lieux des commencements des manifestes sonores pour rendre hommage aux créations collectives, communautaires, à l’expérimentation et à l’improvisation musicale.

Suite au spectacle, elle a publié un album numérique qui comprend le répertoire présenté avec un meilleur enregistrement et des extraits captés lors du spectacle.

Pour plus d’information sur le Festival : https://www.fmcslsj.com/

« Festival des musiques de création : entendre la guitare autrement », Marc-Antoine Côté, Le Quotidien, 15 octobre 2022

Entrevue vidéo avec Sylvie Chenard par le Festival : https://www.facebook.com/FMCSLSJ/videos/444993530846901/
Entrevue radiophonique avec Sylvie Chenard à l’émission La Croche oreille : https://lacrocheoreille.wordpress.com/2022/05/31/emission-270-le-dimanche-5-juin-2022/
Pour plus d’information sur la Chapelle Saint-Cyriac :
https://youtu.be/19UfT8LsZQM

Actuellecd : https://actuellecd.com/fr/artiste/chenard_sy/sylvie-chenard

Bandcamp : https://sylviechenard.bandcamp.com/music

Tour de bras : https://tourdebras.bandcamp.com/album/si-cle-seuil

Album musical numérique Les lieux du temps

Nouvelle parution de l’album musical numérique Les lieux du temps, ce 12 novembre 2021.

Sylvie Chenard a performé, composé, interprété, réalisé, édité douze pièces inspirées de chroniques du futur.

Album numérique Les lieux du temps, Projets de la baleine 2021, de Sylvie Chenard

Dernièrement, elle a découvert de nouvelles possibilités techniques et sonores de programmations et d’instruments logiciels. Elle a élaboré les arrangements et les contrepoints ou lignes mélodiques distinctes qui se superposent, à la guitare électrique, au erhu, à la voix et aux électroniques.

N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir l’album.

Mots-clés : Alternative; Expérimental; Ambiant; Improvisation; Musiques actuelles; New music; Électronique; Portneuf-sur-Mer.

Performances et collaborations – une petite histoire de reliance

Trois performances

Parmi les travaux en progression, trois performances : Remédiation, La maison du fleuve, Entre les nords d’écriture.

Enfin, nous voilà en zone jaune. Rencontre de lecture de poésie à venir : trois textes parus dans des publications régionales récemment, avec projection de vidéo : Entre les nords d’écriture, Si le fleuve, Son Nord apprivoisé. Le travail de recherche se poursuit.

L’album Siècle seuil – Tour de bras

C’est en janvier 2021 que j’apprends que mon projet de musique, Siècle seuil, est sélectionné dans le cadre de l’appel de dossiers et de soutien financier, Tout le monde aux postes II, de Tour de bras, et qui plus est, cette musique est jumelée au travail visuel de Annie St-Jean.

Quelle aventure créative! La journaliste Anya Maali écrit à propos de Tout le monde aux postes II, que « Tour de Bras propose de créer un nouveau lien avec les auditeurs : une série d’album-carte qui unit la musique d’improvisateurs à des oeuvres d’arts créés par les meilleurs artistes imprimeurs, illustrateurs et autre tâcheurs de papier (…) Chaque album solo sera associé à une série d’imprimés, et ne seront disponibles qu’à l’achat de l’imprimé, au dos duquel sera collé un code de téléchargement. Il n’y a que 66 cartes disponibles et les gens ne pourront ni écouter ni télécharger la musique sans recevoir la carte. ».

Tour de Bras, basé à Rimouski, est dédié aux musiques d’improvisation, organise le festival des Musiques Spontanées et édite des albums. J’apprécie énormément les propositions et orchestrations d’improvisation et d’expérimentation de Tour de Bras, notamment pour avoir vu et entendu le Grand Groupe Régional d’Improvisation Libérée – GGRIL.

tourdebras.bandcamp.com

J’avais déjà eu l’occasion de collaborer avec Tour de bras par l’entremise de l’album Allochtone propulsé par Rémi Leclerc.

https://tourdebras.bandcamp.com/album/allochtone

Quelle joie. J’habite sur l’autre rive du fleuve, en Haute-Côte-Nord, juste en face de Rimouski, au Bas-Saint-Laurent. C’est inspirant de participer à un projet avec les gens de l’autre rive, avec des gens créatifs pour explorer l’impossible, l’improbable ensemble. Quel bonheur de partager avec Éric, Sébastien, et Annie, une artiste magnifique qu’ils m’ont fait connaitre.

Pour en savoir plus sur le travail extraordinaire de Annie St-Jean

https://annieargentique.wixsite.com/photo

Le travail de photographie argentique de Annie rappelle à ma mémoire le travail de photographie argentique de mon père, originaire de Rimouski. Je me sens en pays de connaissance et de reconnaissance.

Sylvie et Guy en 2005
Sylvie Chenard et Guy Chenard en 2005 –
Odette Courchesne à la caméra – Album de famille

Pendant que Annie travaille son cyanotype réalisé à partir d’une photo prise en sténopé sur pellicule, je m’invente un processus de transformation de matériel improvisé, je travaille les dimensions sonores multiples. Et voilà le projet, Siècle seuil, prend forme en figurant des temporalités imaginaires pour sortir des zones de confinement.

Comme mon père le disait souvent : « Figure-lé! »

L’album Siècle seuil / Sylvie Chenard et Annie St-Jean

https://tourdebras.bandcamp.com/album/si-cle-seuil

Tour de bras / Éric Normand et Sébastien Côrriveau

À suivre : La maison du fleuve et la boîte culturelle

Démarche – Musique expérimentale, improvisée et multimédia

Les rendez-vous de la baleine numériques de Sylvie Chenard présentent des rencontres musicales, des suites ou des expérimentations créatives, des collaborations, des interactions.

Dernièrement, Sylvie publiait une vidéo d’art et musicale proposant des improvisations visuelles et musicales solo, guitare électrique, erhu, voix, électroniques. Performance enregistrée en janvier 2021 à Portneuf-sur-Mer.

Art sonore – musique expérimentale


Le travail créatif de Sylvie Chenard s’inscrit dans le courant de la musique improvisée et expérimentale avec des accents de différents styles, des créations hybrides et engagées depuis 1989, diffusées sur son site Les projets de la baleine.

Sylvie décrit son travail nordique atypique s’apparentant plus ou moins à l’art sonore, ou plus ou moins à la musique expérimentale. Pour elle, l’art sonore réfère à une démarche conceptuelle, à un contexte culturel ou sociopolitique, multimédia ou interdisciplinaire, à une transformation, un nouvel état de conscience ou une révolution qui dynamisent le tout.

La musique expérimentale relève plus spécifiquement du monde sonore et musical, par la performance, par la composition, par l’improvisation, par l’expression d’une liberté à l’écoute attentive des phénomènes et variations sonores en train de s’élaborer, de programmations aléatoires, d’effets fortuits, des agencements de fragments, boucles, de textures, d’harmonies, de mélodies, de structures, aux divers moyens et dispositifs, en passant par une lutherie traditionnelle à une lutherie électronique et numérique. Ces instruments et effets imbriqués les uns dans les autres permettent de créer des champs sonores divers, des ouvrages singuliers qui impliquent le corps, la gestuelle, la voix également et une démarche intellectuelle.

Ses performances audiovisuelles expérimentales élaborent un langage expérimental improvisé en questionnant notre rapport au monde, aux autres, à l’univers sonore, et en créant des liens avec des organismes et des personnes permettant de développer cette mouvance.

Son approche visuelle résulte d’une sélection d’images issues du mouvement d’animations et d’une programmation aléatoire d’applications numériques. Un rapport de proximité, une interaction, une interrelation formelle avec le sonore et le musical se créent.

Plusieurs de ses projets artistiques abordent les thèmes d’identité, de collectivité, de territoire, de lieux, d’intériorité et de physicalité, de culture et de nature, toujours à s’actualiser par la création, l’écologie, le développement des justices sociales.

Matières à réflexion, Le bruit « e,t » son contrat social

Vidéopoème La forêt prend son temps pendant qu’un grand silence me regarde

Vidéo d'art La forêt prend son temps pendant qu'un grand silence me regarde

Vidéopoème expérimental de Sylvie Chenard qui présente les écosystèmes oniriques que miroite le rétroviseur du vivant sur la route de la Côte-Nord, entre fleuve et forêt, entre culture et nature, entre mémoire et devenir. La narratrice y insuffle, y questionne le sens des cycles, des relations et des transmissions. Multimédia numérique, narration, texte, photographie, animation, musique et vidéo de Sylvie Chenard selon les thèmes arts, culture, territoire, écologie.

La forêt prend son temps pendant qu’un grand silence me regarde, vidéopoème de Sylvie Chenard, 2019, durée 03:59, narration, français.

La forêt prend son temps pendant qu’un grand silence me regarde de Sylvie Chenard Artiste sur Vimeo.

Suite anamorphose : vidéo d’art de Sylvie Chenard

Film suite anamorphose de Sylvie Chenard
Suite anamorphose, film et musique de Sylvie Chenard

La vidéo Suite anamorphose est le deuxième écopoème dans le cadre du projet Trame érosion d’où émerge la beauté nature/culture numérique, l’anamorphose des paysages et de la nature de Portneuf-sur-Mer, des rassemblements pour plus de justice et de non-violence, du village, de la communauté, du monde que nous voulons créer.

La musique présente des expérimentations, improvisations à la guitare électrique en différentes gammes de Si symbolisant les si et les peut-être des conditions à la prévention, la réparation, la préservation et la régénérescence, en ce 25 novembre 2019, Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes.

Le film se joint aux célébrations de la résilience, du courage, de la résistance, de la fierté des femmes pour le respect de leur dignité et l’accès à l’égalité; pour rappeler les limites, tramer le réel et l’imaginaire, l’amour et le politique, et participer à la réécriture féministe, pacifiste, écologiste de l’avenir souhaitée à travers le monde.

La vidéo d’art Extrait Suite anamorphose, film et musique de Sylvie Chenard (09:55) est distribuée depuis mai 2020 par le GIV – Groupe Intervention Vidéo.

Pour plus d’information sur le Projet Trame érosion
https://sylviechenardartiste.com/projet-trame-erosion/

À nos journées : collaborations entre Sylvie Chenard et Maryse Poulin

Film À nos journées de Sylvie Chenard avec la collaboration de Maryse Poulin, 2019

Maryse Poulin est multi-instrumentiste et créatrice d’ambiances sonores extraordinaires notamment en théâtre et en poésie. Elle a collaboré à de nombreux projets de création avec Sylvie Chenard qui est très inspirée par leur amitié et par la sensibilité artistique de Maryse.

Parmi leurs collaborations musicales, dont plusieurs diffusées sur le site des projets de la baleine, soulignons le CD Manifeste pour contrer la violence faite aux femmes (2000), le CD Océan pour la suite (2002) distribué sur le site ActuelleCD, des rencontres Jazzamérique (2005-2010) et Rendez-vous de la baleine (2012).

Écrire la nuit, 2012

Audio «Écrire la nuit» (1:10:57) (Format Mp3). Enregistrement lors du Spectacle Les Rendez-vous de la baleine à la Casa del Popolo, le 5 août 2012. Sylvie Chenard (texte, violon, guitare, électroacoustique, voix), Philippe Lauzier (clarinette basse), Maryse Poulin (flûte, tron-tube, accordéon, percussions, et autres), Alexandre St-Onge (contrebasse, voix, électroniques) (Enregistrement, mixage Sylvie Chenard).

À nos journées, 2019

Plus récemment en 2019, elles ont eu l’occasion de se rencontrer à Montréal, d’improviser, le tout enregistré sur cellulaire. Par la suite, Sylvie a réalisé un montage sonore et un film inspirés de leurs rencontres.

Vidéo «À nos journées» (20:17) (Format MP4) 2019, de Sylvie Chenard (caméra, montage, édition sonore), Musique de Sylvie Chenard (percussion, guitare, violon, électronique) et Maryse Poulin (clarinette basse, mélodica, ukulele). Inspirée de leurs deux récentes rencontres à Montréal, lors de la marche de la Journée mondiale pour le climat 27 septembre 2019 et lors de la Journée internationale de la musique le 1er octobre 2019.

Nouveau projet musical : Les lieux de la transe

Les lieux de la transe, projets de la baleine 2019

Sylvie Chenard lance un nouveau projet musical au cœur de l’été nord-côtier. Elle a sélectionné ses compositions les plus évocatrices des derniers mois de transes d’appartenance, d’enracinement et d’ouverture culturelle sur la Côte-Nord. Elle y souligne notamment les créations en interactions avec le milieu littéraire et la Réserve mondiale de la biosphère de l’UNESCO.  Elle interprète son texte de poésie publié dans le beau livre L’Oeil du Québec intitulé Son Nord apprivoisé. Le projet est diffusé au format numérique seulement et en vente sur Bandcamp, pour recueillir des appuis symboliques et économiques essentiels à la poursuite de ses créations.

 Uaphiska est aussi nommé L’oeil du Québec

La Station Uapishka au coeur du Nitassinan de Pessamit et d’une Réserve mondiale de la biosphère de l’UNESCO.