Collaborations musicales : Sylvie Chenard et Rémi Leclerc

Sylvie Chenard et Rémi Leclerc collaborent depuis le début des années 2000. Forte de cette collaboration, Sylvie a pu cristalliser plusieurs rêves de création musicale. Le dernier projet de Rémi auquel elle a participé a été diffusé en Europe dernièrement, ce qui a le mérite d’être souligné et rappelle à notre mémoire leur parcours inusité.

Allochtone – Tour de bras

Allochtone est un magnifique projet musical initié par Rémi Leclerc, enregistré à son studio en 2012 et édité sous l’étiquette Tour de Bras en 2014. Pour ce projet, il a rassemblé Sylvie Chenard, Alexandre Dubuc et Cathy Heyden.

Dernièrement trois pièces ont été diffusées à la Radio polonaise soit 7. Fumée D’eau Forée (2:30) 8. Corps Translucide (7:26) 9. Devenir 4:08

Allochtone sur Bandcamp

On retrouve une critique intéressante du Projet Allochtone dans Improv sphere :

Par Julien Héraud in Improv Sphere (France), 1 septembre 2014
«… il faut écouter dans le détail cet album qui fourmille de détails innovants et de superpositions esthétiques inédites.»
(…)
Ainsi, sur Tour de Bras, label dirigé par Normand justement, on trouvait récemment quelques courts CD très innovants. Le premier est Allochtone, un quartet formé par Sylvie Chenard (guitare, erhu, voix, électronique), Alexandre Dubuc (contrebasse, électronique), Cathy Heyden (saxophone, objets, électronique), et Rémi Leclerc (batterie, percussions, électronique). Ici, ces quatre musiciens proposent une musique singulière et innovante de musique qu’on pourrait peut-être qualifier de post-eai, mais du post-eai teinté de rock et de jazz, de free et de noise. La guitare ici est rarement rock, moins que la basse en tout cas, il n’y a pas d’effets, et Sylvie Chenard n’hésite pas à utiliser des accentuations jazz. C’est plutôt la section rythmique qui est souvent lourde et grasse et apporte une touche de rock et de vivacité à ces neuf courtes pièces; en plus de l’électronique abrasive omniprésente. Quant au saxo, il joue la plupart du temps dans un mode très free-rock à la Zu et compagnie.
(…) Il faut entendre la voix ténue de Sylvie Chenard accompagnée d’électronique discrète, de contrebasse lyrique, ou de souffles au saxophone; de même que les impros jazz sur fond d’électronique harsh, ainsi que la touche discrète de rock qui est omniprésente sur ce disque.

http://improv-sphere.blogspot.com/

Les Rendez-vous de la baleine

À l’époque, en 2012, Sylvie a organisé avec Rémi plusieurs rencontres de la série de musique improvisée les Rendez-vous de la baleine au Café L’Escalier entre autres. Alexandre Dubuc a participé à plusieurs rencontres.

Le quatuor d’Allochtone a également présenté un spectacle au Cagibi dans le cadre de la série de musique improvisée des Mardis spaghetti, avec la participation de la trompettiste Rachel Therrien. Inspirée par cette dernière rencontre, Sylvie a réalisé la vidéo La nuit du fleuve, avec de ces extraits musicaux, enregistrés au Cagibi le 28 février 2012.

Vidéo de Sylvie Chenard La nuit du fleuve (18:46)(format mp4)
Musique de Sylvie Chenard, Alexandre Dubuc, Cathy Heyden, Rémi Leclerc, Rachel Therrien.

 

Vidéo de Rémi Leclerc (16:04) (format m4v) Vidéo présentant un extrait du spectacle des Rendez-vous de la baleine à l’Escalier le 20 mai 2012, 5 à 7.  Musique de Sylvie Chenard (erhu, électroniques, texte, voix) et Rémi Leclerc (percussions, électroniques, voix)

 

Moments choisis lors de Spectacles Les Rendez-vous de la baleine à l’Escalier, avec Sylvie Chenard (guitariste, erhuiste, poète, chanteuse), Alexandre Dubuc (contrebasse), Rémi Leclerc (percussions), Andrée Préfontaine (violoncelle) et Rachel Therrien (Trompette) (Enregistrement Rémi Leclerc, mixage et montage Sylvie Chenard). Avec la participation sonore des étudiants en grève au printemps érable en 2012 – les carrés rouges !

Audio MP3 – «Moments de la nuit» (24:54)

 

Plus d’info Les rendez-vous de la baleine – Les nouvelles de la nuit : http://www.lesprojetsdelabaleine.net/Nuit.html

Jazzamérique

Auparavant, Rémi a participé à plusieurs rencontres musicales et représentations du spectacle Jazzamérique également organisé par Sylvie et avec la collaboration de plusieurs autres musiciennes et musiciens : Maison de la culture Ahuntsic, Divan orange, Cagibi, Cegep du Vieux Montréal aux Forums sociaux québécois.

Plus d’info et enregistrements sonores : http://www.lesprojetsdelabaleine.net/Jazzamerique.htm

Anamnèse Script Amérique : brouillage

Le projet Anamnèse Script Amérique : brouillage marque le début de cette belle et longue collaboration. En 2003, le collectif Brouillage constitué de Jon Ascencio, Sylvie Chenard et Rémi Leclerc enregistre notamment au studio 270, à la technique Robert Langlois.

Audio MP3 – 1. Anamnèse (16 :44) Jon Asencio, Sylvie Chenard, Rémi Leclerc

 

Plus d’info et enregistrements sonores : http://www.lesprojetsdelabaleine.net/ASA2.htm

 

Lauréate ex aequo du Prix Le passeur 2018 : Sylvie Chenard pour Écrits de la baleine 1998-2015

Écrire… Lire… Dire… en français – fqll.ca –

La Fédération québécoise du loisir littéraire a décerné le prix Le Passeur 2018 ex aequo à Sylvie Chenard pour Écrits de la baleine 1998-2015.

Le jury a apprécié la richesse de la métaphore, la cohérence dans le déroulement des textes, le style poétique moderne. Il a mentionné que les réflexions sont profondes et l’émotion très présente.

Selon la Fédération, ce prix vise à souligner l’excellence littéraire au Québec, pour des oeuvres autoédités ou publiés à compte d’auteur, de membres de la Fédération. Vingt-et-un titres ont été en lice en 2018.

Écrits de la baleine, 1998-2015 de Sylvie Chenard, 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La FQLL a publié sur son Facebook une vidéo réalisée par Sylvie Chenard pour l’occasion.

Texte extrait des Écrits de la baleine

Le troisième livre la solidarité

À l’aube du millénaire, art communautaire, aire communautaire, cèdres, églantiers, le chant du vent dans les arbres froisse les coulées douces, la paix s’acquiert par les grands chambardements de son existence, périodes transitoires des grands sauts des matins, se prolongent les idées claires, saturation des sens, abandons éphémères, doux et étranges en attente de percées du soleil, des transes subites, des amitiés qui ouvrent les perspectives du réel, désignent les à-croire, peur de ville, peur de fille, les perceptions des vivre-sans-peur ­frappées par l’intensité des filtres de l’eau, des beaux temps pour écrire, où repenser l’avènement des organisations, déplacements du sens. Reconnaissance des avancées écologiques, sociales, période blessante qui régresse à traverser, épargner les peaux fragiles, les petites capacités, les souffles larges, accepter l’éloignement, vivre cette chute comme elle est vivante par ces choix de nouvelles cultures, immobilisme, figer les particules, savourer ce temps à passer, raconter les multiples versions de l’histoire réinventée.

Les lauréates ex aequo du Prix Le passeur 2018 sont Sylvie Chenard pour les Écrits de la baleine 1998-2015 et Joanne Lécuyer pour Les poches pleines d’arcs-en-ciel.

L’ouvrage « Écrits de la baleine » présente une anthologie d’écrits poétiques réalisés entre 1998 et 2015, six ouvrages d’une poésie de survivance et d’espoir, intriquée aux actualités quotidiennes, urbaines ou nord-côtières.

La version papier est disponible à la LIBRAIRIE L’EUGUÉLIONNE à Montréal et la version numérique à la LIBRAIRIE NUMÉRIQUE BOUQUINBEC sur le Web.

Note de Sylvie Chenard

Mon livre est dédié entre autres à deux femmes dont la créativité et l’humour m’ont inspirée pendant plusieurs années, soit Hélène Monette et Michèle Roy.  Alors, je suis d’autant plus heureuse de cette récompense qui ravive les plus beaux souvenirs de nos loisirs littéraires et de nos solidarités sociales.

 

Ouvrage RÉSIDUEL de Sylvie Chenard

Au cours de 2017, Sylvie Chenard a pu réaliser recherche et création à partir de matière résiduelle numérique.
La vidéo Ouvrage RÉSIDUEL présente expérimentation, animation et musique issues de ces travaux qui explorent des aspects orbiculaires, cinétiques et aléatoires.
Ces travaux influenceront plusieurs formes de diffusion multimédia au cours de 2018.

Distribution du film Les lieux de la danse par le GIV

L’autoproduction Les lieux de la danse réalisée par Sylvie Chenard en 2017 est désormais distribuée par le GIV – Groupe d’intervention vidéo. En effet, c’est à compter de septembre qu’une entente est intervenue et que cette vidéo d’art en version numérique haute résolution est distribuée.

Les lieux de la danse présente film et musique de Sylvie Chenard, des expérimentations visuelles à partir d’animations, de photographies, d’illustrations, de logiciels multimédia, et des recherches musicales à la voix, à la guitare, au erhu et aux électroniques.

Depuis de nombreuses années elle inscrit ses créations visuelles et sonores dans des processus aléatoires et cinétiques. Elle est diplômée au certificat en études cinématographique de l’Université du Québec à Chicoutimi et à la maîtrise en communication, concentration multimédia interactif de l’Université du Québec à Montréal.

Les lieux de la danse
Extrait du film Les lieux de la danse de Sylvie Chenard, 2017

La création de ce jardin poétique est inspirée des musiques de danse et élaborée d’après les thèmes du respect de la nature et des cultures, de la non-violence et de la diversité.

Une version préliminaire en très basse résolution est diffusée sur YouTube. La musique est diffusée sur Bandcamp.